Créer un lien virtuel d’un dossier avec « mount –bind  » sur un Nas Synology

L’objectif est de créer un lien dans un dossier d’un autre dossier sur un Nas Synology.

Dans mon exemple, je souhaite faire en sorte que les films qui sont stockés dans \\volume1\films apparaissent également dans le dossier \\volume1\video (sans avoir à recopier évidement les fichiers physiquement).

Les instructions ne s’exécutent qu’en mode « Console » via un programme TELNET ou SSH. Sous Windows, Putty est l’outil indispensable.

Syntaxe : mount « source » « destination »

Exemple :

Je monte le dossier films dans le dossier vidéo :

mount –bind /volume1/films/ /volume1/video/

Visualiser les liens existants :

mount

Suppression du montage :

unmount « source »

Pour rendre le montage permanent, du moins sur toute bonne machine linux, il faudrait modifier le fichier fstab et de rajouter la ligne suivante :

/volume1/Films/ /volume1/video/ none bind 0 0

Tapez ensuite :

mount -a

Mais, c’est oublier que nos petits Nas sont des machines bien protégées et en particulier contre leurs propres utilisateurs ;). Donc, la commande, ci-dessus fonctionne très bien mais son effet est annulé à chaque redémarrage de votre Synology .

Rendre le lien permanent :

La solution est donc de modifier le rc.local (dans le dossier etc) et d’ajouter les instructions suivantes :

echo « /volume1/Films/ /volume1/video/ none bind 0 0 » >>/etc/fstab
mount -a

Les films apparaissent donc aussi bien dans le dossier vidéo que dans le dossier films et cela fonctionne toujours après un reboot.

Il est possible d’ajouter plusieurs liens virtuels dans le dossier vidéo. Par exemple :

mount –bind /volume1/Photo/ /volume1/video/photo

Cette commande permet d’ajouter les vidéos du dossier photo dans le dossier Vidéo.

READ
Nouveauté : lecture directe d’un MKV sur un NAS SYNOLOGY avec une PS3

Script modifié :

echo « /volume1/Films/ /volume1/video/ none bind 0 0 » >>/etc/fstab
echo « /volume1/Photo/ /volume1/video/photo none bind 0 0 » >>/etc/fstab
mount -a

Pascal
Follow me

Laisser un commentaire